Autour de Martha Nussbaum: le juge et l’émotion

35:18
 
Partager
 

Manage episode 232557908 series 2064400
Par Amicus Radio and Une émission de Denis Salas, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Résumé de l’épisode

Dans son livre Poetic justice (traduit en français sous le titre « L’Art d’être juste »), la philosophe américaine Martha Nussbaum met en exergue la place des émotions dans le droit et la justice. L’occasion pour Denis Salas et ses invités d’évoquer cette question encore neuve pour nous: comment réconcilier droit et émotion?
Les hommes de 1789 nous ont légué la figure d’un juge « bouche de la loi » ou « exécutant muet de la volonté générale ». Napoléon a fondu la magistrature dans un corps d’officiers taillé pour obéir sans état d’âme. Les professeurs de droit ont inventé la « doctrine », reflet d’un droit « positif ». Aujourd’hui, les tenants de la justice prédictive caressent le rêve d’un juge scientifique purgé de passions… Contre cette tendance lourde ne faut-il pas revenir à la réalité vivante de la justice?

Invités

Martine de Maximy, ancienne juge des enfants puis présidente de Cour d’assises et psychologue

Emmanuel Jeuland, écrivain et professeur de droit privé et des sciences criminelles à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Extraits et références

Bibliographie:

Martha Nussbaum, L’Art d’être juste, Flammarion, « Climat », 2016, 288 p. (traduction de l’ouvrage Poetic justice. The litterary imagination and public life, 1995)
Emmanuel Jeuland, Le juge et l’émotion, LGDJ, « Mélanges Rodière »
Emmanuel Jeuland, postface du roman Cabazor de Léo Manougier, Oudropo, 2019, 263 pages
« Les émotions dans le prétoire », numéro spécial des Cahiers de la justice, Editions Dalloz, 2014/1

Extraits:

Extrait de l’entretien de Martha Nussbaum dans The Australian Law Journal, 11 octobre 2017: https://www.youtube.com/watch?v=_KHm6tHobk0&t=10s

WEIR, Peter (réalisateur), Le Cercle des Poètes Disparus [Extrait Youtube], 1989, 128 minutes: https://www.youtube.com/watch?v=omveFR-2hmg

Animation

Denis Salas

Réalisation

Lucien Oriol

Coordination

Camille Blumberg

Musique originale

Didier Riey

31 episodes