S2E23 - Anne-Fleur : l'épisode de fin

18:46
 
Partager
 

Manage episode 283316495 series 2593109
Par Anne-Fleur Andrle, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Episode transcrit intégralement juste ici : https://www.annefleurandrle.com/post/alors-c-est-la-finBienvenue dans ... le dernier, du moins pour l'instant, episode de Alors C'est Pour Bientôt. Le Podcast qui lève le voile et libère la parole autour des questions de PMA, de fertilité, d'accès à la parentalité. Enfin ... qui a essayé de le faire au cours des 13 derniers mois.Moi c'est Anne-Fleur, je suis podcasteuse en série. J'ai créé Alors C'est Pour Bientôt en janvier 2020, comme quoi 2020 n'a pas ete synonyme que de trucs archis pourris de mon côté. Je l'ai créé car j'avais identifié un besoin de parler, d'échanger, de recueillir des témoignages de gens qui galèrent pour devenir parents. Peu importe leur orientation sexuelle, leurs croyances religieuses, leurs origines, leurs soucis médicaux, bref pour tout le monde. Car oui, l'infertilité médicale ou non touche a minima une personne sur 6 en France. Une personne sur 6, imagine. Regarde les gens autour de toi au boulot ou dans le métro, pense à tes voisins d'immeuble et crois moi : tu n'es pas seule, tu connais, fréquentes et côtoies chaque jour des infertiles.Alors ce projet de podcast s'est imposé à moi comme une évidence, une urgence absolue. Il fallait le faire de manière bienveillante et se lancer vite. D'une petite idée qui me trottait en tête, ça a vite tourné à l'obsession. Comme à peu près tout ce que je fais d'ailleurs ! Ayant déjà un job à temps plein, un jeune enfant qui vient d'avoir 2 ans, un mari avec qui j'aime passer du temps et un autre podcast à l'époque, French Expat Le Podcast, je m'engage sur la pente de Alors C'est Pour Bientôt avec précaution. Je m'étais dit ok, il faut le faire, je vais le faire mais une semaine sur deux sinon je ne tiendrais pas le rythme.Puis j'ai trouvé ma première invitée, Flavie de Baby hope. J'avais peur mais j'étais très heureuse de lui avoir permis de raconter son histoire. Quelques jours plus tard, je recevais des dizaines de messages de femmes me confiant leur histoire de maternite ou de désir de maternite. Toutes différentes, toutes touchantes, toutes m'accordant une confiance incroyable en me racontant des histoires ô combien intimes, et surtout toutes me remerciant de lancer ce média.Alors comme je suis une grande empathique, c'est galvanisee que j'annonçais que je publierais 1 episode toutes les semaines et non une semaine sur deux. Un peu sur un coup de tête. Je ne savais pas complètement dans quoi je m'engageais.Finalement, un an plus tard, voilà que je réalise avoir sorti 62 épisodes. 62 épisodes dans lesquels j'ai mis mes tripes, dans lequel j'ai vibré avec vous, j'ai pleure parfois, j'ai ri aussi car c'est important pour moi de faire savoir au monde entier que si c'est dur de ne pas savoir quand et si l'on va devenir parent, il est important d'en rire aussi, ce n'est pas interdit, et au contraire ca fait meme du bien. Tata Gracy en sait quelque chose.Et c'est 62 personnes, même plus, hommes et femmes, couples aussi parfois, qui m'ont confiée l'histoire de leur chemin vers la parentalité, de leur petite etoile, de leur famille. Et wow ... rien que ça, c'est un merveilleux cadeau que vous m'avez fait et je vous en suis infiniment reconnaissante. 62 épisodes c'est aussi les professionnels qui m'ont fait confiance, je pense aux médecins du CHU de Brest, à Caroline Stephan, l'ostéopathe parisienne, Céline la sexologue bordelaise, Constance la sophrologue lilloise ou encore à Anne-Flore la naturopathe enchanteresse. Mais aussi des assos comme le collectif Bamp avec qui on a fait un episode sur la loi bioéthique. notre loi bioéthique.J'ai tellement appris avec vous tous. Dans les épisodes et en privé.Je ne peux pas cacher mon ressenti pendant cette année. A mesure que je découvrais les souffrances profondes de certains d'entre vous, je ne me sentais parfois pas légitime de parler de PMA car finalement d'un point de vue médical (et j'insiste sur ce point) ça n'a pas ete si difficile. J'en...

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

65 episodes