Mieux que les Simpson ou les Kardashian : la famille Conway

4:07
 
Partager
 

Manage episode 275621324 series 2797362
Par Radio Nova, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Les Etats-Unis nous ont habitué depuis de nombreuses années aux familles extraordinaires.

Chère Marie, j’imagine que comme moi vous avez été bercée par les aventures des Ingalls de La Petite Maison dans la prairie, par les turpitudes des Ewing de la série Dallas, ou encore par les problèmes sans intérêt de la famille Kardashian, qui nous tiennent en haleine depuis maintenant 18 saisons.

Mais aujourd’hui, c’est d’une autre famille dont je vais vous parler. Une famille qui symbolise à elle seule les divisions des Américains tant elle ne cesse de se déchirer depuis l'élection de Donald Trump : Les Conway.

Dans la famille Conway… je voudrais d’abord … la mère : Kellyanne, 52 ans

Redoutable communicante, Kellyanne Conway est l’une des conseillère les plus proches du président américain. Dans chacune de ses interventions dans les médias, elle défend bec et ongle son grand homme, quitte parfois à jouer avec la vérité.

Ainsi en janvier 2017, quelques jours après l’élection de Donald, Kellyanne Conway va devenir célèbre en inventant une expression qui va faire le tour du monde.

Sur NBC News, face au journaliste Chuck Todd, Kellyanne Conway doit justifier le premier mensonge de l’Administration Trump.

Alors que la presse annonce que l'investiture de Donald Trump a attiré moins de monde que celle d’Obama, Sean Spicer, le premier porte-parole de la maison blanche, affirme à l’inverse que la prestation de serment de son président a battu tous les records d’audience

Mise face à ce mensonge grossier, soufflé par Donald Trump lui-même, Kellyanne Conway invente le concept de faits alternatifs, à savoir une belle grosse fake news, mais qui va dans le sens du président républicain.

Dans la famille Conway je voudrais ensuite…

Le père : George Conway 3ème du nom, 56 ans.

George est comme sa femme, un républicain, mais lui déteste Trump, au point qu’il y a un an, avec d’autres républicains en colère, il fonde le Lincoln Project, dont le but est de tout faire pour faire battre Trump le 3 novembre prochain.

Depuis qu’il existe, le Lincoln Project a amassé des dizaines de millions de dollars, qu’il dépense notamment dans des spots de télévision, particulièrement agressifs contre l’actuel président, et qui se terminent tous par ce message :

Enfin pour terminer, dans la famille Conway … Je voudrais… la fille : Claudia, 15 ans, ma préférée

Contrairement à ses parents, l’adolescente est démocrate et déteste Trump plus que tout. Sur Twitter ou Tik Tok, elle ne cesse de se plaindre de ses parents et de leurs positionnements politiques.

En août dernier, alors que sa mère fait un discours à la convention républicaine, Claudia annonce à son million de followers vouloir se faire émanciper, parce que sa mère est je cite “une personne sans coeur et quelqu’un de très très violent.”

Il y a quelques semaines, elle a créé un gros scandale en révélant, toujours sur Tik Tok, que sa mère avait attrapé le Covid à la Maison Blanche, alors que cette dernière refusait de confirmer cette information.

Un “outing” qui va rendre folle de rage Kellyanne Conway. Une engueulade qui va se retrouver encore une fois sur les réseaux sociaux.

Chez les Conway, on imagine que les repas de famille doivent être animés.

A un tel point que la mère, le père et la fille ont décidé récemment de se mettre en retrait de la vie politique.

Une décision sage… mais nul doute que les élections du 3 novembre prochain seront l’occasion de nouvelles prises de bec.

Et nul doute que le monde entier pourra en profiter tant la famille Conway est devenu un feuilleton plus vrai que nature.

© Getty / Jabin Botsford



See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

144 episodes