Artwork

Contenu fourni par Radio Lac. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par Radio Lac ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.
Player FM - Application Podcast
Mettez-vous hors ligne avec l'application Player FM !

6 minutes avec l'avocate Milena Peeva

6:56
 
Partager
 

Manage episode 403887524 series 3554963
Contenu fourni par Radio Lac. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par Radio Lac ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Deux morts dans les cellules du vieil hôtel de police, du boulevard Carl Vogt. Des décès qui interrogent sur la prise en charge dans les "violons" genevois. L'avocate Milena Peeva était invitée de Béatrice Rul, à 7h30, sur Radio Lac.

Une jeune femme de 20 ans est décédée, il y a exactement, une semaine dans les cellules du vieil Hôtel de police du boulevard Carl Vogt. Il y a un mois, c’était un jeune homme. Deux morts en un mois ce n’est pas normal. La situation dans les “violons” de ce commissariat est donc anormale…

"C'est une situation extrêmement alarmante. Deux morts, jeunes et en situation de vulnérabilité, posent un certain nombre de problématique. Se pose la question de la surveillance des personnes en détention et les mesures de prévention et de protection pour éviter ces situations là".

Quelle prise en charge médicale?

"L'intervention de médecins est un droit. Elle peut-être demandé à tout instant, par la personne elle-même, mais aussi les agents de police. La question des médicaments administrés dépend d'un examen médical circonstancié qui peut être assez bref. Pour les personnes toxicomanes, c'est lui procurer des substituts dont les effets sont estimés sur le moment".

Quelles sont les droits de ces personnes?

"Les droits doivent être signifiés à la personne, quand elle arrive au poste de police. Parmi ces droits, il y a la possibilité de faire appel à un avocat, d'être accompagné d'une personne de confiance, ou encore un interprète".
Comment se passe les détentions au sein du vieil hôtel de police?

"Ce sont des lieux exiguës. La personne subie une fouille et elle est accompagnée dans une cellule de détention provisoire. On va lui retirer les objets qui pourraient représenter un danger. Les cellules sont fermées par des portes métalliques très lourdes. Seuls les agents disposent d'une ouverture pour pouvoir voir, de l'extérieur, l'état de la personne. A l'intérieur, il y a un bouton d'urgence pour signaler un besoin".

  continue reading

419 episodes

Artwork
iconPartager
 
Manage episode 403887524 series 3554963
Contenu fourni par Radio Lac. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par Radio Lac ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Deux morts dans les cellules du vieil hôtel de police, du boulevard Carl Vogt. Des décès qui interrogent sur la prise en charge dans les "violons" genevois. L'avocate Milena Peeva était invitée de Béatrice Rul, à 7h30, sur Radio Lac.

Une jeune femme de 20 ans est décédée, il y a exactement, une semaine dans les cellules du vieil Hôtel de police du boulevard Carl Vogt. Il y a un mois, c’était un jeune homme. Deux morts en un mois ce n’est pas normal. La situation dans les “violons” de ce commissariat est donc anormale…

"C'est une situation extrêmement alarmante. Deux morts, jeunes et en situation de vulnérabilité, posent un certain nombre de problématique. Se pose la question de la surveillance des personnes en détention et les mesures de prévention et de protection pour éviter ces situations là".

Quelle prise en charge médicale?

"L'intervention de médecins est un droit. Elle peut-être demandé à tout instant, par la personne elle-même, mais aussi les agents de police. La question des médicaments administrés dépend d'un examen médical circonstancié qui peut être assez bref. Pour les personnes toxicomanes, c'est lui procurer des substituts dont les effets sont estimés sur le moment".

Quelles sont les droits de ces personnes?

"Les droits doivent être signifiés à la personne, quand elle arrive au poste de police. Parmi ces droits, il y a la possibilité de faire appel à un avocat, d'être accompagné d'une personne de confiance, ou encore un interprète".
Comment se passe les détentions au sein du vieil hôtel de police?

"Ce sont des lieux exiguës. La personne subie une fouille et elle est accompagnée dans une cellule de détention provisoire. On va lui retirer les objets qui pourraient représenter un danger. Les cellules sont fermées par des portes métalliques très lourdes. Seuls les agents disposent d'une ouverture pour pouvoir voir, de l'extérieur, l'état de la personne. A l'intérieur, il y a un bouton d'urgence pour signaler un besoin".

  continue reading

419 episodes

Tous les épisodes

×
 
Loading …

Bienvenue sur Lecteur FM!

Lecteur FM recherche sur Internet des podcasts de haute qualité que vous pourrez apprécier dès maintenant. C'est la meilleure application de podcast et fonctionne sur Android, iPhone et le Web. Inscrivez-vous pour synchroniser les abonnements sur tous les appareils.

 

Guide de référence rapide