Adrien et le Père Noël (2° Partie et fin)

6:50
 
Partager
 

Manage episode 283900500 series 1923053
Par Jean-Louis Gaillard, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Le 25 décembre, Adrien entra triomphalement dans la chambre de ses parents. « Le Père Noël existe et il m’a répondu. ». Il brandit les 750 euros et raconta son histoire, les lettres et les réponses. « Maintenant on peut célébrer Noël. Ne serait-ce que pour remercier le Père Noël. » Il avait déjà oublié qu’il avait demandé les 500 euros pour ses sœurs. Les parents ne dirent rien, mais ils étaient consternés. Ils avaient essayé de détourner leur enfant de l’attrait du monde mais l’appel du monde était plus fort que tout. Le père dit simplement : « Donne-moi cet argent ». Adrien jubilait à l’intérieur. « Je suis sûr qu’il va acheter une dinde et des cadeaux, tant pis si on célèbre Noël demain le 26 ». La journée se passa normalement. On ne parla de rien. A table, le père rendit grâce comme d’habitude. Le lendemain, Adrien était encore en vacances. Son papa rentra plus tôt. Il dit à Adrien : « Viens Adrien on va sortir ». Adrien ne pouvait plus attendre. « On va faire les courses, c’est sûr ». Il prit la main de son père et ils partirent. Adrien était très surpris que le père n’aille pas vers les magasins mais vers le bureau de poste. « Tiens, je ne savais pas qu’il y avait un magasin dans ce coin ». Le père entra dans le bureau de poste et il se contenta de montrer un bureau sur la porte duquel était écrit : « Bureau du Père Noël ». Il frappa à la porte. On cria : « Entrez » et là Adrien vit une centaine d’employés qui répondaient à des centaines de lettres. Il fut très choqué. Le père s’approcha de l’un d’entre eux. Il avait à la main la soi-disant réponse du Père Noël et les 750 euros. Il dit : « Mesdames, Messieurs, je crois que cet argent vous appartient. Je suis venu vous le rapporter parce que je ne veux pas que mon fils croie à ces mensonges ». Adrien et son père sortirent du bureau de poste. Ils marchèrent en silence. Après des minutes qui semblèrent interminables, le papa prit la parole : « Tu vois Adrien, plutôt que de monter toute cette mise en scène, tu aurais dû nous parler. Nous aurions pu prier ensemble. Tu vois le but de Jésus ce n’est pas de te frustrer et de t’empêcher d’être heureux, bien au contraire. Mais pas de cette façon. Ce que le monde t’offre est un leurre, non seulement le Père Noël est un mensonge mais tous ces biens matériels n’ont jamais rendu quelqu’un heureux. Si tu creusais un peu sous la surface, tu verrais que beaucoup de tes amis qui se vantent ainsi, ne sont pas si heureux que cela ». Adrien ne savait que répondre. Il savait que son père avait raison mais il était en colère. En colère contre Jésus. Au bout de quelques minutes, son père s’assit sur un banc, il prit Adrien dans ses bras, et il pria : « Seigneur montre à Adrien que toutes ces choses n’ont aucune réalité et révèle-lui ce qui se passe réellement dans le cœur de ses amis » Adrien avait envie de pleurer. A la rentrée, le premier jour de l’école, Cyrille, un de ses amis qui s’était le plus moqué de lui, s’approcha d’Adrien et lui dit : « Tu sais les fêtes ont été un cauchemar. Mes parents se sont disputés tout le temps, je crois qu’ils vont se séparer. Pendant le repas de Noël, mon père a beaucoup bu et il a été odieux avec nous tous. Je vais te dire un secret, je déteste Noël, j’ai toujours détesté. Je n’aime pas les cadeaux que je reçois ; en effet, qu’est-ce que j’en ai à faire qu’un vieux bonhomme que je ne connais pas me fasse des cadeaux. D’ailleurs je ne crois pas au Père Noël. Je préférerais mille fois que mes parents m’avouent que ce sont eux qui font les cadeaux. Mais ce que j’aimerais par-dessus tout c’est qu’ils cessent de se disputer et qu’ils me disent qu’ils m’aiment. C’est toi qui a raison. J’aime l’atmosphère de ta maison. Tes parents ont l’air de s’aimer et c’est le plus beau trésor. Chez toi, il y a la paix. Ta maman est vive et généreuse et ton papa est tranquille et tellement présent, on sent tellement l’amour chez toi. Ça, ça vaut tous les trésors de la terre ».

817 episodes