Etudes juridiques comparatives et internationalisation du droit

Partager
 

Série archivée ("Flux inactif" status)

When? This feed was archived on January 06, 2021 00:10 (2M ago). Last successful fetch was on May 11, 2019 01:10 (2y ago)

Why? Flux inactif status. Nos serveurs ont été incapables de récupérer un flux de podcast valide pour une période prolongée.

What now? You might be able to find a more up-to-date version using the search function. This series will no longer be checked for updates. If you believe this to be in error, please check if the publisher's feed link below is valid and contact support to request the feed be restored or if you have any other concerns about this.

Manage series 1207155
Par Mireille Delmas-Marty, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
L’internationalisation du droit, thème central de la chaire d’études juridiques, n’est pas une catégorie comme le droit interne ou le droit international, mais un mouvement qui les transforment l’un et l’autre, l’un par l’autre, en créant une tension entre le relatif et l’universel. Devant l’échec de l’universalisme, qu’il s’agisse du marché, des droits de l’homme, de l’environnement ou du droit pénal, la tentation est de revenir à la conception traditionnelle du droit identifié à l’État. Mais face à la globalisation des flux (flux financiers et flux d’information), des risques (écologiques, sanitaires ou biotechnologiques) et des crimes (de la corruption au terrorisme), la réponse ne peut se limiter au droit national. D’où la recherche des conditions d’une internationalisation pluraliste qui ne renonce pas à la diversité des systèmes mais apprend à les ordonner autour de principes communs. The internationalization of law, the central topic of the Chair of Legal Studies, is not a category like domestic or international law, but a movement that transforms one by the other, or one into the other, and creates tension between relativism and universalism. Considering universalism’s failure (in the areas of the market, human rights, environmental law and criminal law), it would seem reasonable to prefer the traditional conception of law identified with the state. But domestic law cannot by itself cope with the globalization of flows (of money and information), risks (ecological, sanitary and biotechnological), or crimes (from corruption to terrorism). This is why the Chair’s research into how to realize pluralist internationalization focuses on accepting diversity and finding ways to organize the various systems around common principles. Les enseignements sont diffusés avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller

27 episodes