Les Chroniques De Dounia Web public
[search 0]
Plus

Téléchargez l'application!

show episodes
 
Loading …
show series
 
Invité le 13 juillet 2008 à l’émission Les livres et les hommes diffusée à la radio Dounia Web , Souef Mohamed El-Amine répond aux questions de Djamal M’Sa Ali sur le remaniement du gouvernement, sur la naturalisation économique et sur son livre les Comores en mouvement publié en mars 2008 aux éditions De La Lune.…
 
Dans une société des notables où leur loi fait loi, la vie sociale devient un théâtre, un théâtre particulièrement dangereux où l'acteur est sommé à jouer son rôle au risque de ne pas perdre la face et peut être la liberté. Le tam-tam des bannis retrace la vie d'un révolté dont l'exclusion l'a amené à se tenir à son rôle, à obéir aux lois des notab…
 
Invité à l’émission Les livres et les hommes , Ahmada Mmadi Boléro, qui vient de publier aux éditions Publibook, Mayotte, un silence assourdissant, sous le pseudonyme de Feyçal raconte ici l’histoire de Combo, 35 ans et agriculteur, né dans le grand Nioumakélé, et qui décide de partir tenter sa chance à Mayotte en abandonnant femme et enfants. Mais…
 
Si on l’a constaté qu’il y a eu un manquement aux obligations légales ou contractuelles, il n’est pas forcement illégal de recourir au licenciement individuel ou collectif….. Surtout si l’ont veut rationnaliser l’administration. Mais il ne faut pas que, sous prétexte de rendre l’administration efficace, on recourt à des licenciements avant que tout…
 
Comment entrer en politique, se professionnaliser, dans le contexte social comorien ? Quelles stratégies les hommes politiques déploient-ils pour devancer leurs adversaires et se garantir quelques chances de succès politique ? Comment comprendre que l’institution du grand mariage créée par une certaine catégorie sociale dominante représente à la fo…
 
L’idée est louable, le geste aussi, à l’égard d’une communauté qui continue de désespérer. Vous savez, ça fait très longtemps que les Comoriens de France se sentent abandonnés, délaissés. Ils ont l’impression de ne plus être liés à un Etat, et encore moins à une île. Alors, si aujourd’hui, il y a une prise de conscience de la part des autorités com…
 
Entre la condamnation de Fazul entre autres détournement de fonds, et les ennuis fiscaux de Me Larifou, la politique comorienne semble ébranlée ? Bien sûr, nul ne peut prétendre le contraire. On sort d’une période électorale et tout cela surgit. Même si les deux affaires ne se ressemblent pas, elles devraient nous permettre de réfléchir sur l’aveni…
 
Le programmes d’Appui au secteur de l’éducation au Comores venait d’organiser un atelier afin d’étudier le mode de construction des salles de classes qui sont délabrées, c’est une bonne pour le système scolaire aux Comores ? C’est une bonne chose, car non seulement, ce programme préconise de construire des nouvelles salles de classes mais aussi il …
 
On peut dire qu’au début de l’indépendance, les choses avaient commencé très bien. D’abord, on a eu un État fort derrière lequel le peuple s’est réuni. Les élites, qu’on appelait communément, « dinosaures », étaient très attachés- à quelque exception près - au respect des institutions, la communauté politique était très soudée. Le respect et la cré…
 
Ali MmadiLe premier gouvernement de M. Abdouloihab est loin de faire l’unanimité. A votre avis pourquoi ?Je trouve que tout le monde attendait du nouveau président de Ngazidja qu’il nomme, soit un gouvernement de mission soit un gouvernement d’action, ou tout simplement un gouvernement qui lui ressemble. Là, ce n’est pas le cas. Avec des personnage…
 
Que pensez-vous de tout nouveau gouvernement d’Abdouloihabi?Alors, il ya plusieurs manières de juger un gouvernement. On peut par exemple regarder le casier politique pour voir si la responsabilité politique des membres du gouvernement a été entachée ou pas, dans ce cadre, il est pratiquement impossible de juger le gouvernement à l’exception du dir…
 
Dans son investiture, on a retenu une image de rassembleur, un homme qui veut rassembler les personnalités politiques autour d’un homme, Ahmed Abballah Sambi, et autour des institutions, l'Union des Comores, et là l’image qu’il donne, c’est un homme d’institutions, en citant et en rendant hommage aux anciens dirigeants, Azali Assoumani, Mzé Abdou S…
 
Les élections qui ont eu lieu le 24 juin dernier, se sont déroulées d’une façon démocratique, on avait l’impression que le peuple se démocratise, donc, de plus en plus doués en politique….. Oui, on peut dire ça, qu’on est en train de vivre un processus positif de démocratisation par le bas. Le choix du peuple s’apparente de plus en plus à un choix …
 
Mohamed Abdouloihabi élu à Ngazidja et Mohamed Said Ali à Mohéli, carton plein donc pour Sambi, non ? Effectivement, c’est déjà un premier pari gagné pour le président de l’Union. Abdouloibabi c’est son ancien directeur de cabinet, son soutien à Sambi ne fait aucun doute. Beaucoup redoutent même sa soumission. Quant…
 
Selon les premières estimations, un second tour entre Me Larifou et Abdoulwahabi Mohamed se profile à Ngazidja, c’est plutôt un duel inattendu, non ? C’est vrai que personne n’avait imaginé un tel scénario, mais je trouve qu’il est l’un des meilleurs possibles. Tout le monde voyait Elbak au second tour, apparemment, il est éliminé. Peut-être que le…
 
La page Elback semble tourner au pas de course, Sambi est dans une situation d’embarras, Abdoulwahab quittera le pouvoir en cas d’échec, la légitimation du président sera mise en question s’il laisse le candidat de la mouvance présidentielle au gouvernement, les candidats ont des programmes cohérents, comment les cliver … ? Réponses avec Ali Mmadi…
 
On n’arrête pas d’entendre, me dit-on, très souvent, que les comoriens n’aiment trop leur pays… au fond, ils ne sont pas fiers de leur identité. Mais comment justement reconstituer ce beau pays en une communauté d’homme et de femme fiers de leur culture, la question est là ! Difficile et quelque peu complexe. Je peux la poser différemment : et bien…
 
Loading …

Guide de référence rapide