La Cinematheque Francaise public
[search 0]
Plus

Téléchargez l'application!

show episodes
Loading …
show series
 
durée : 00:07:57 - La Tribune des critiques - Cette semaine, nos critiques Elisabeth Philippe (l'Obs) et Olivier Delcroix (Le Figaro) se penchent sur le film "Mignonnes", qui raconte l'initiation d'une pré-adolescente à des danses sulfureuses pour fuir son quotidien chaotique... Ils nous livrent également leurs coups de cœur littéraires du moment.…
 
durée : 00:08:09 - La Tribune des critiques - Nos critiques Grégoire Leménager (Le Figaro) et Nicolas Ungemuth (l'Obs) débattent du dernier film de Casey Affleck, "Light of my Life", sorti en salles mercredi. On découvre, aussi, leurs coups de cœur littéraires et musicaux de la semaine.Par France Inter
 
durée : 00:07:50 - La Tribune des critiques - Cette semaine, nos critiques David Caviglioli (l'Obs) et Nicolas Ungemuth (Le Figaro) évoquent l'exposition du Grand Palais qui reconstitue l'éruption du Vésuve à Pompei, en 79 après Jésus-Christ. Et nous livrent leurs coups de cœur, en musique et en peinture.…
 
durée : 00:07:07 - La Tribune des critiques - Cette semaine, les critiques Nicolas Ungemuth (Le Figaro) et David Caviglioli (L'Obs) débattent de The Climb, une comédie du réalisateur américain Michael Angelo Covino - et livrent leurs coups de cœur musicaux et romanesques.Par France Inter
 
durée : 00:08:04 - La Tribune des critiques - Cette semaine, les critiques Nicolas Schaller (l'Obs) et Etienne Sorin (Le Figaro) débattent de l'exposition de la Cinémathèque consacrée à Louis de Funès - et nous livrent également leurs coups de cœur musicaux et littéraires.Par France Inter
 
Depuis les horizons brumeux et désolés du Cri jusqu'au désert de Profession : reporter, des cabanes de pêcheurs abandonnées de Gente del Po jusqu'à la maison bâtie sur du vide d'Identification d'une femme, le cinéma de Michelangelo Antonioni semble avoir toujours été habité par une vacuité environnementale. C'est un nouvel art que celui de porter l…
 
Dès Chronique d'un amour, les hommes ne savent plus quoi faire en face des femmes. Quelque chose a disparu, quelque chose est perdu, il y a un malaise. Les hommes sont érotiques parce qu'ils sont « malades d'Éros », nous dit Antonioni. Les femmes les regardent peinées, voire avec pitié. L'érosion d'Éros les conduit dans une quête érotique nouvelle.…
 
Antonioni est un cinéaste du présent et au présent. C'est dans son époque qu'il cherche à construire des points de vue, des perspectives inédites. Presque aucun de ses films n'inscrit sa fiction dans le passé, y compris dans l'histoire même récente de l'Italie, celle située entre son unité nationale (les années 1870) et la Seconde Guerre mondiale. …
 
Loading …

Guide de référence rapide

Google login Twitter login Classic login