show episodes
 
Loading …
show series
 
Pour la première fois, un neutrino ultra-énergétique détecté par IceCube est identifié comme ayant pour origine un événement de destruction stellaire par un trou noir supermassif. Et c'est accessoirement le deuxième neutrino astrophysique pour lequel on peut mettre un nom sur la source. Deux études parues dans le même numéro de Nature Astronomy y s…
 
Ce qu'on appelle un Pevatron, c'est un accélérateur astrophysique de particules, qui peut les accélérer jusqu'à des énergies de l'ordre du Pétaélectronvolt (1 million de Gigaélectronvolts). Un tel système d'accélération vient d'être identifié grâce aux photons gamma énergétiques qui y sont produits en réactions secondaires. Une étude publiée dans N…
 
Quatre articles cette semaine dans Nature Astronomy reviennent sur les observations du premier FRB de notre galaxie FRB 200428 qui se trouve être associé à un magnétar (SGR 1935+2154). Trois d'entre eux décrivent le sursaut de rayons X qui a pu être observé en coïncidence avec le sursaut radio rapide, par différents télescopes spatiaux : Agile, HXM…
 
Cygnus X-1, le tout premier trou noir à avoir été détecté indirectement (en 1964) via les rayons X que produit la matière qu’il accrète de l’étoile qui l’accompagne dans son système binaire, vient de voir sa masse réévaluée de 50%, et à la hausse ! De quoi bouleverser ce qu’on pensait de la fin de vie de l’étoile qui lui a donné naissance. Une étud…
 
Une étude effectuée par une équipe internationale s'intéresse aux structures complexes qui surplombent tout juste le trou noir supermassif de notre galaxie, ce qui a été nommé des "Cheminées", découvertes il y a deux ans en rayons X et qui semblent reliées aux énormes structures qu'on appelle les Bulles de Fermi... Les Cheminées ont ici été observé…
 
Ce n'est pas donné à tout le monde de trouver des objets totalement nouveaux dont on n'arrive pas à comprendre la nature. C'est ce qui est arrivé à une équipe internationale à majorité australienne en étudiant le ciel en ondes radio. Ils observent quatre objets de forme circulaire assez étendus, qui ne ressemblent à rien de connu, ils les ont appel…
 
Qu'y a-t-il au coeur de l'amas globulaire NGC 6397 ? Un gros trou noir de plusieurs de milliers de masses solaires ou plusieurs milliers de trous noirs de quelques de masses solaires ? C'est à cette question que se sont attaqués deux astrophysiciens de l'Institut d'Astrophysique de Paris. Ils publient leur résultat dans Astronomy&Astrophysics.…
 
A proximité immédiate du centre galactique se trouve un résidu de supernova qui avait été attribué à une supernova de type Ia, mais aujourd'hui, une équipe internationale arrive à la conclusion que ce résidu est celui d'un autre type de supernova, le type Iax, le premier spécimen découvert dans notre galaxie. Une étude à paraître dans The Astrophys…
 
Une équipe d'astrophysiciens chinois rapporte la découverte d'une étoile hypervéloce dont la trajectoire semble provenir de la galaxie naine satellite Sagittarius. Elle en aurait été éjectée violemment il y a environ 38 millions d'années... Une étude parue dans The Astrophysical Journal Letters.Par eric simon
 
Une équipe d'astronomes américains vient d'observer une composition chimique très anormale à la surface d'une étoile naine blanche, avec un fort excès en béryllium. Il parviennent à attribuer l'origine de cette pollution à une exolune d'une planète géante orbitant autour de cette naine blanche. Une étude publiée dans The Astrophysical Journal Lette…
 
Une équipe d'astrophysiciens vient de découvrir l'étendue du halo d'une galaxie naine ultra-diffuse et ultra-vieille : Tucana II. Elle apparaît bien plus étendue que ce que l'on pensait et se trouve être la galaxie la plus pauvre en métaux que nous connaissons. Une étude publiée dans Nature Astronomy.…
 
Après la publication l'année dernière de leurs premiers résultats sur la composante nucléaire du rayonnement cosmique, des noyaux d'atomes allant jusqu'au silicium, les chercheurs de la collaboration internationale AMS-02 publient de nouveaux résultats sur les rayons cosmiques de grande masse, cette fois-ci concernant les noyaux d'atomes de fer, qu…
 
Ces deux dernières années, des effets relativistes à proximité immédiate de Sgr A* - redshift gravitationnel et précession de Schwarzschild- ont été mesurés grâce à une étoile qui s'en approche de près, l'étoile S2. Aujourd'hui, la collaboration GRAVITY publie la détection d'une étoile très faible et extrêmement proche du trou noir supermassif, fai…
 
Des astrophysiciens japonais viennent de démontrer dans une étude qu'ils publient dans Nature Astronomy comment un trou noir supermassif peut se retrouver brutalement dénué du gaz qui le fait grossir. Une histoire d'interaction entre galaxies avec la bonne disposition.Par eric simon
 
Il existe des pulsars qui se comportent de manière étonnante, à l'image de PSR B2224+65, un pulsar qui montre un jet émettant en rayons X, qui part dans le mauvais sens... Un astrophysicien américain reporte dans un court article des Research Notes of the AAS comment un tel phénomène semblant a priori défier les lois de la physique peut être expliq…
 
En novembre dernier, une équipe d'astrophysiciens découvrait un excès de rayons X de quelques keV provenant de plusieurs étoiles à neutrons proches, impossible à expliquer. Une piste envisagée était la production de ces photons X par des axions créés dans l'étoile à neutrons et transformés en photons dans le champ magnétique de l'étoile à neutrons.…
 
Il fallait bien trois articles pour décrire de manière exhaustive cette découverte d'une éruption magnétique géante de magnétar, pour la première fois localisée précisément dans une galaxie voisine et qui a failli être confondue avec un banal sursaut gamma. Deux études sont publiées dans Nature aujourd'hui et la troisième dans Nature Astronomy.…
 
Le quasar le plus distant vient d'être découvert, ou du moins sa découverte vient d'être publiée. Il est situé seulement 670 millions d'années après le Big Bang, et arbore déjà un trou noir très très massif, apportant de nouvelles contraintes sur la formation de ces monstres. L'étude a été acceptée pour publication dans The Astrophysicial Journal L…
 
Le 11 octobre dernier, je vous annonçais la découverte d'un magnétar atypique, de par ses ressemblances avec les pulsars, émettant à la fois comme un magnétar avec des bouffées de rayons X et aussi avec des ondes radio pulsées. Aujourd'hui, de nouvelles observations en rayons X plus détaillées sur ce magnétar singulier Swift J1818-1607 sont publiée…
 
L'un des challenges les plus sévères pour le modèle cosmologique standard ΛCDM à l'échelle des galaxies est l'existence de plans de rotation pour les galaxies satellites autour de grandes galaxies. De tels plans de galaxies satellites en rotation cohérente ont été observés autour de la galaxie d'Andromèe et autour de la Voie Lactée. En 2018, des si…
 
C'est un phénomène non répertorié jusque là que des astronomes européens ont découvert sur Mars : un nuage de glace d'eau qui apparaît tous les matins depuis un volcan nommé Arsia Mons. Ils publient leurs observations dans le Journal of Geophysical Research : Planets.Par eric simon
 
C'était le 23 juin dernier : les collaborations LIGO et Virgo publiaient la découverte d'un événement gravitationnel singulier : GW190814, il s'agissait de la fusion d'un trou noir de 23 masses solaires avec un petit objet compact de 2,6 masses solaires seulement, sans pouvoir déterminer si ce petit objet était la plus grosse étoile à neutrons ou b…
 
L'excès de positrons dans le flux de rayons cosmiques a été mis en évidence il y a plus de 10 ans (en 2009) par l'expérience PAMELA. Depuis, cette anomalie a été confirmée par d'autres expériences comme Fermi-LAT (indirectement) et surtout par les détecteurs spatiaux AMS-02 et DAMPE (directement). L'origine de cet excès est recherchée activement, a…
 
Près d'une étoile de type solaire sur deux possède une planète comme la Terre dans sa "zone habitable", c'est la conclusion d'une étude qui vient d'être publiée par une collaboration de 80 astrophysiciens à partir des données enregistrées par le télescope Kepler et le satellite Gaia. L'étude est publiée dans The Astronomical Journal.…
 
La blazar TXS 0506+056 a été le premier objet astrophysique reconnu comme source de neutrinos de très haute énergie. Le fait que deux épisodes semblables séparés de trois ans environ ont été détectés par IceCube en provenance de ce noyau actif de galaxie indique selon une équipe d'astrophysiciens une possibilité qu'il puisse s'agir d'une émission d…
 
On connaissait les bulles de Fermi (on en parle ici depuis 2012), ces vastes étendues de plasma émettant des rayons gamma de part et d'autre du plan galactique, et bien il faudra compter désormais sur les bulles de eROSITA, des lobes encore plus étendus, englobant les bulles de Fermi et sans doute ayant la même origine au centre de notre Galaxie. L…
 
G350.1−0.3 est un résidu de supernova pas comme les autres : extrêmement asymétrique, très véloce, et très jeune. Il vient d'être caractérisé avec le télescope spatial Chandra par une équipe d'astrophysiciens américains qui publient leur étude dans The Astrophysical Journal Letters.Par eric simon
 
L'une des réactions nucléaires les plus importantes pour nous et pour la vie en général, si ce n'est la plus importante, est celle qui produit des noyaux de carbone lors des supernovas à effondrement de coeur. Une réaction qu'on appelle le processus triple-alpha car elle voit fusionner trois particules alpha (des noyaux d'hélium) en un noyau de car…
 
Une méthode très efficace pour étudier les anneaux de Saturne est d'observer des étoiles à travers ces anneaux. La sonde Cassini a été utilisée pour ce genre d'étude par l'observation de la diffraction de la lumière par les bords des anneaux de la géante lors d'occultation d'étoiles. Les résultats sont publiés cette semaine dans le journal de plané…
 
L’amas globulaire 47 Tucanae (47 Tuc) est l’un des plus gros amas globulaires de notre galaxie. Alors que comme pour plusieurs autres amas globulaires, une émission gamma y a été détectée, a priori en provenance d’une population de pulsars millisecondes, une équipe d’astrophysiciens chinois vient de déceler une pulsation gamma périodique qui ne cor…
 
Le 20 juin 1670, l'astronome Anthelme Voituret découvrait ce qui allait rester comme la première nova documentée de l'époque moderne : Nova Vulpeculae 1670 (CK Vulpeculae) dans la constellation du Petit Renard. Alors que l'on a longtemps pensé qu'il s'agissait d'une nova relativement classique, des nouvelles observations indiquent que CK Vulpeculae…
 
Cette étude vient peut-être clore un long débat passionné qui a commencé il y a deux ans au sujet d'un couple de galaxies naines qui semblaient très appauvries en matière noire, les galaxies NGC1052-DF2 et NGC1052-DF4. Une équipe vient en effet de montrer que NGC1052-DF4 est victime de cannibalisation par une grosse galaxie voisine qui a déjà accap…
 
Les chercheurs de la collaboration Borexino viennent d'obtenir la première preuve expérimentale de l'existence du cycle de fusions nucléaires CNO (carbone-azote-oxygène) dans le Soleil. Ils ont pu le mettre en évidence grâce à la détection des neutrinos spécifiques qui sont produit dans ce processus. Ils publient leurs résultats dans Nature.…
 
Le Grand Nuage de Magellan est la plus grosse galaxie satellite de la Voie Lactée. Elle a une masse pas du tout négligeable de l'ordre d'un dixième de celle de la Voie Lactée. On pense que cette galaxie "naine" est passé très près du disque de notre galaxie il y a 700 millions d'années, et aujourd'hui, on découvre que ce passage semble avoir laissé…
 
Il y a à peine trois semaines, je vous relatais la mise en évidence du premier FRB (Fast Radio Burst) provenant de notre galaxie, issu d'un magnétar nommé SGR 1935+2154. Et bien il n'aura pas fallu très longtemps pour détecter deux autres bouffées rapides d'ondes radio venant de ce magnétar. FRB 200428 se répète donc, comme un grand nombre d'autres…
 
Un amas globulaire extrêmement pauvre en éléments lourds a été caractérisé dans la galaxie d’Andromède. RBC EXT8 apparaît beaucoup trop pauvre en « métaux » pour la masse qu’il arbore, de quoi retravailler la théorie de la formation de ces très vieux groupes denses d’étoiles. Une étude parue dans Science.…
 
La Nébuleuse de l'Anneau Bleu a été découverte en 2004, et depuis 16 ans, elle fait s'arracher les cheveux des astrophysiciens qui ne comprennent pas comment elle a pu se former. Non seulement sa forme est très atypique mais elle montre également des émissions UV et infra-rouge incompréhensibles. Mais ça c'était avant... avant cette étude qui vient…
 
Vous connaissez Kraken ? Je vous rassure, moi non plus jusqu'à avant-hier. Kraken, c'est le nom qui a été donné à une galaxie hypothétique qui aurait participé activement à la formation de notre Voie Lactée, avec de nombreuses autres, via des fusions successives. Elle a été mise en évidence par une équipe d'astrophysiciens qui arrive à reconstituer…
 
Une nova est le résultat visible d'une explosion thermonucléaire de surface sur une naine blanche. Une supernova est le résultat, 1 million de fois plus brillant, d'une explosion complète de naine blanche (supernova de type Ia) ou de l'effondrement gravitationnel du coeur d'une étoile massive (supernova de type II). Une kilonova, quant a elle, est …
 
Les éléments les plus légers ont été produits durant les premières minutes de l'Univers lors d'une séquence de réactions nucléaires qu'on appelle la nucléosynthèse primordiale, ou nucléosynthèse du Big Bang (BBN en anglais). Parmi ces éléments, le deutérium (2H) est un excellent indicateur des paramètres cosmologiques, car il est très sensible à la…
 
Une équipe de chercheurs vient de montrer que l'abondance en uranium et en thorium est un paramètre clé pour l'habitabilité d'une planète, via la génération d'un champ magnétique protecteur issu de la dynamique thermique des couches internes, elle même dirigée par la décroissance radioactive de l'uranium et du thorium... Une étude publiée dans The …
 
Les naines brunes sont des étoiles ratées, trop petites et trop froides pour avoir initié les réactions de fusion de l'hydrogène qui font briller les étoiles. Certaines naines brunes sont même trop froides pour pouvoir être détectées par leurs émissions infra-rouge. Mais elles peuvent être détectées autrement : pour la première fois, une équipe déc…
 
Une équipe d'astrophysiciens vient de parvenir à mesurer la densité et la température du gaz chaud intergalactique, cette matière baryonique qui a tendance à bien se cacher dans les filaments cosmiques entre les amas de galaxies. Une étude parue dans Astronomy&Astrophysics.Par eric simon
 
Le 28 avril dernier, les chercheurs de la collaboration CHIME/FRB (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment/Fast Radio Burst) qui traquent les sursauts rapides d'ondes radio en ont détecté un avec une très forte intensité. Et pour cause, il venait de notre galaxie, et d'un objet déjà identifié auparavant : un magnétar situé à 30000 années-lum…
 
La grande majorité des étoiles massives se font éjecter de l'amas où elles sont nées. Deux études différentes arrivent à la même conclusion en étudiant des étoiles massives isolées situées dans le Petit Nuage de Magellan. Et on sait aussi comment ça se passe (là-haut). Deux études publiées dans The Astrophysical Journal.…
 
Loading …

Guide de référence rapide

Google login Twitter login Classic login