Theology Of The Body public
[search 0]
Plus

Téléchargez l'application!

show episodes
 
Loading …
show series
 
1. Pour poursuivre notre cycle, nous reprenons aujourd'hui le Discours sur la montagne et précisément l'énoncé: "Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis l'adultère avec elle dans son coeur." Mt 5,28. Ici, Jésus fait appel au "coeur".En se référant à l'"origine" dans son entretien...…
 
1. Les réflexions que nous sommes en train de développer dans le cycle actuel se rapportent aux paroles que Jésus a prononcées dans son Discours sur la Montagne au sujet du "désir", celui de l'homme à l'égard de la femme. Dans la tentative d'examiner à fond ce qui caractérise "l'homme de la...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Comme nous le savons à la suite de l'analyse de Gn 2,23-25 le corps humain, dans sa masculinité et dans sa féminité originelle, d'après le mystère de la création, n'est pas seulement source de fécondité, c'est-à-dire de procréation, mais il a un caractère sponsal "depuis l'origine": il est...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. L'analyse que nous avons faite au cours de la précédente réflexion était centrée sur les paroles suivantes de Gn 3,16, que Dieu-Jahvé a adressées à la première femme après le péché originel: " Ta convoitise te poussera vers ton mari et, lui, il te dominera." Nous sommes parvenus à la conclusion...…
 
1. Dans Gn 3 se trouve décrit avec une précision surprenante le phénomène de la honte apparue chez le premier homme en même temps que le péché originel. Une réflexion attentive au sujet de ce texte nous permet d'en déduire que la honte - qui a pris la place de la confiance absolue liée à l'état...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Parlant de la naissance de la concupiscence chez l'homme, sur la base du livre de la Genèse, nous avons analysé la signification originaire de la honte qui est apparue avec le premier péché. L'analyse de la honte, à la lumière du récit biblique, nous permet de comprendre de manière encore plus...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Nous reprenons la lecture des premiers chapitres de la Bible pour comprendre comment avec le péché originel - l'"homme de la concupiscence" a pris la place de l'"homme de l'innocence originelle". Les termes de Gn 3,10:"J'ai eu peur parce que je suis nu, et je me suis caché", que nous avons...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Nous avons déjà parlé de la honte qui surgit dans le coeur du premier être humain, homme et femme, au moment même du péché. La première phrase du récit biblique nous informe à ce sujet qu' "alors leurs yeux s'ouvrirent à tous deux, et ils s'aperçurent qu'ils étaient nus. Ils entrelacèrent donc...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Dans notre dernière réflexion, nous avons dit que les paroles du Christ dans le Sermon sur la Montagne font directement allusion au "désir" qui naît immédiatement dans le coeur humain; mais, indirectement, ces paroles nous orientent vers la compréhension d'une vérité sur l'homme dont l'...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Rappelons-nous les paroles du Discours sur la Montagne auquel nous nous référons dans le présent cycle de nos réflexions du mercredi: Vous avez appris - dit le Seigneur - qu'il a été dit: tu ne commettras pas d'adultère; mais moi je vous dis: quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà,...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Comme thème de nos futures réflexions - dans le cadre de nos rencontres du mercredi - je désire développer l'affirmation suivante du Christ qui fait partie du discours sur la montagne: "Vous avez appris qu'il a été dit: tu ne commettras pas d'adultère. Et moi je vous dis: quiconque regarde une...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
Aujourd'hui notre rencontre a lieu au coeur de la Semaine Sainte, exactement à la veille de ce "triduum pascal", point culminant et lumière de toute l'Année liturgique. Nous sommes sur le point de revivre les jours solennels et décisifs durant lesquels s'accomplit l'oeuvre de la Rédemption humaine...…
 
1. Lors de notre méditation précédente, nous avons soumis à une analyse la phrase de Gn 4,1, et particulièrement l'expression "il connut" utilisée dans le texte original pour définir l'union conjugale. Nous avons également relevé que la "connaissance" au sens biblique du terme établit une sorte d'...…
 
1. A l'ensemble des analyses que nous avons consacrées à l"origine" biblique, nous allons encore ajouter un bref passage de Gn 4. A cette fin, toutefois, il faut toujours se référer d'abord aux paroles que le Christ a prononcées lors de son entretien avec les pharisiens Mt 19,7-9 Mc 10,4-6 (*), car...…
 
1. Le livre de la Genèse relève que l'homme et la femme sont créés pour le mariage: " ...L'homme laissera son père et sa mère, s'attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair" Gn 2,24.C'est ainsi que s'ouvre la grande perspective créatrice de l'existence humaine qui se renouvelle toujours...…
 
1. La méditation d'aujourd'hui présuppose tout ce qui a déjà été acquis dans les diverses analyses accomplies jusqu'à présent. Celles-ci ont jailli de la réponse que Jésus donna à ses interlocuteurs Mt 19,3-9 Mc 10,1-12 qui lui avaient posé une question sur le mariage, sur son indissolubilité et...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Nous poursuivons l'examen de cette "origine" dont Jésus s'est réclamé dans son entretien avec les pharisiens au sujet du mariage. Cette réflexion nous impose de dépasser le seuil de l'histoire de l'homme et de remonter jusqu'à l'état d'innocence originelle. Pour saisir la signification de cette...…
 
1. La réalité du don et de l'acte de donner que les premiers chapitres de la Genèse nous présentent comme élément constitutif du mystère de la création confirme que le rayonnement de l'Amour est partie intégrante de ce mystère même. L'Amour seul crée le bien et lui seul peut, en définitive, être...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Nous poursuivons aujourd'hui l'analyse des textes du Livre de la Genèse que nous avons entreprise en suivant la ligne de renseignement du Christ. Nous nous souvenons en effet que, dans son entretien au sujet du mariage, il a eu recours à "l'origine".La révélation et, avec elle, la découverte...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. En lisant et analysant le second récit de la création, c'est-à-dire le texte yahviste, nous devons nous demander si, dans sa situation originelle, le premier "homme" (adam) "vivait" le monde vraiment comme un don, dans une attitude conforme à la condition effective de quelqu'un qui a reçu un don...…
 
1. Reprenons l'analyse de Gn 2,25 que nous avons commencée il y a quelques semaines.Selon ce passage, l'homme et la femme se voient eux-mêmes à travers le mystère de la création; ils se voient eux-mêmes de cette manière avant de savoir "qu'ils sont nus". Cette façon de se voir l'un l'autre n'est...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
Qu'est-ce que la honte et comment expliquer son absence dans l'état d'innocence originelle, dans la profondeur même du mystère de la création de l'être humain comme homme et comme femme? Des analyses contemporaines de la honte - et de la pudeur sexuelle en particulier - on déduit le caractère...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. On peut dire que l'analyse des premiers chapitres de la Genèse nous contraint, en un certain sens, à reconstruire les éléments constitutifs de l'expérience originelle de l'homme. En ce sens, le texte yahviste, de par son caractère, est une source particulière. Quand nous parlons des expériences...…
 
1. Rappelons-nous qu'interrogé sur l'unité et l'indissolubilité du mariage, le Christ en avait appelé à ce qui était "à l'origine ". Il a cité les paroles contenues dans les premiers chapitres de la Genèse. Cherchons donc, au cours des présentes réflexions, à pénétrer le sens propre de ces paroles...…
 
1. Nous avons constaté, d'après le récit du Livre de la Genèse, que la création "définitive" de l'homme consiste dans la création de l'unité de deux êtres. Leur unité dénote surtout l'identité de la nature humaine; la dualité, par contre, manifeste ce qui, sur la base de cette unité constitue le...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Les paroles de Gn 2,18: "Il n'est pas bon que l'homme soit seul" sont en quelque sorte le prélude au récit de la création de la femme. Avec ce récit, le sens de la solitude originelle vient s'intégrer dans la signification de l'unité originelle, dont l'élément-clé semble être précisément la...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Il nous convient de revenir encore aujourd'hui sur le sens de la solitude originelle de l'homme qui ressort principalement de l'analyse du texte dit yahviste de Genèse 2. Comme nous l'avons déjà constaté durant les précédentes réflexions, le texte biblique nous permet de mettre en relief non...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Dans une précédente conversation nous avons entrepris d'analyser la signification de la solitude originelle de l'homme. L'occasion nous en a été fournie par le texte yahviste et, en particulier, par la phrase suivante: "Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je veux lui faire une aide qui soit...…
 
1. Lors de la dernière réflexion du cycle actuel, nous sommes parvenus à une conclusion introductive, tirée des paroles du Livre de la Genèse et concernant la création de l'être humain comme homme et comme femme. Dans son entretien sur l'indissolubilité du mariage, c'est à ces paroles - c'est-à-...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
1. Pour répondre à la demande concernant l'unité et l'indissolubilité du mariage, le Christ s'est réclamé de ce qui est écrit dans le Livre de la Genèse sur ce thème du mariage. Lors des deux précédentes réflexions, nous avons soumis à l'analyse tant le texte dit "élohiste" Gn 1 que le texte dit "...…
 
1. Nous référant aux paroles du Christ qui, au sujet du mariage, s'est réclamé de l'"origine", nous avons, il y a une semaine, fixé notre attention sur le premier récit de la création de l'homme tiré de Gn 1,26-28. Aujourd'hui nous passerons au deuxième récit que l'on qualifie souvent de "yahviste...…
 
1. Mercredi dernier nous avons entamé le cycle de réflexions sur la réponse que le Christ Seigneur fit à ses interlocuteurs qui l'interrogeaient au sujet de l'unité et de l'indissolubilité du mariage. Ses interlocuteurs, des pharisiens comme nous nous en souvenons, en ont appelé à la loi de Moïse;...…
 
1. Depuis un certain temps des préparations sont en cours en vue de la prochaine assemblée ordinaire du Synode des évêques qui se déroulera à Rome à l'automne de l'année prochaine. Le thème de ce Synode: "De muneribus familiae christianae" (Fonctions de la Famille chrétienne) focalise notre...Par contact@theologieducorps.fr (Incarnare)
 
Loading …

Guide de référence rapide

Google login Twitter login Classic login