Atelier des médias - "Médias et terrorisme": le procès des attentats du 13-Novembre

21:38
 
Partager
 

Manage episode 303097393 series 74996
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s’est ouvert début septembre à Paris. Jean-Paul Marthoz, journaliste et directeur du module “Médias et terrorisme” à l’université catholique de Louvain, explique la complexité de couvrir les audiences. Dans le précédent numéro de L'atelier des médias, on a vu l’impact que les attentats du 11-Septembre ont eu sur le journalisme, la diffusion de l’information en ligne et notamment comment ils ont été à l’origine de la création de Google News. Cette semaine, nous poursuivons sur les questions de journalisme et de terrorisme alors que le procès des attentats du 13 novembre 2015 se déroule à Paris. Jean-Paul Marthoz, chroniqueur au quotidien belge Le Soir et directeur du module Médias et terrorisme à l’université catholique de Louvain, en Belgique. Dans une interview au journal La Croix, il alertait : « Les médias doivent veiller à ne pas être les mégaphones des accusés. » Au micro de L'atelier des médias, il explique les précautions que les journalistes qui couvrent le procès doivent avoir. La conversation se poursuit sur le positionnement des journalistes face aux faits de terrorisme, leur couverture et leur perception par le public. Jean-Paul Marthoz est l'auteur d'un manuel pour les journalistes intitulé Les médias face au terrorisme publié en 2017 aux presses de l’Unesco. Une nouvelle version est à paraître prochainement. En fin d'émission, Mondoblog audio fait entendre la voix de Mariamar Védrine Conon. Dans ses billets, cette militante féministe béninoise pousse pour l'élargissement du droit à l’interruption volontaire de grossesse. Car si avorter est aujourd'hui autorisé au Bénin, c’est dans un cadre très restreint. Pourtant, de nombreuses femmes ont recours à l'avortement en dehors de ce cadre, dans la clandestinité.

410 episodes