Faut-il absolument poster un contenu différent sur toutes les plateformes ?

20:18
 
Partager
 

Manage episode 287639491 series 2859171
Par Supernatifs, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Épisode 553 : Faut-il absolument poster un contenu différent sur toutes les plateformes ?

C’est le grand débat ! Est-ce que je crée du contenu spécifique pour chaque plate-forme ou est-ce qu’il faut que je recycle des contenus sur toutes les plate-formes ?

Dans l’idéal oui !

Pas les mêmes audiences / personas
Pas les mêmes usages et moments d’attention
Pas les mêmes codes ou formats

A peu près partout sur le web vous lirez qu’il ne faut surtout pas poster la même chose sur les plateformes. Ah bon ?

Ok, mais ça nécessite énormément d’énergie !

Nourrir les algorithmes des plateformes

La volumétrie idéale sur chaque plateforme est substantielle.

Instagram : 16 publications / semaine
Facebook : 3 publications / semaine
Linkedin : 3 publications / semaine
Pinterest : 4 publications / semaine
Twitter : 5 tweets / jour

Tout ça mit bout à bout ça représente une masse de publications dingue. On parle de plus d’une trentaine de contenus différents donc par semaine.

Et c’est sans compter les plateformes plus récentes : TikTok, Twitch, ClubHouse…

Difficile de rester cohérent

En postant un contenu différent sur chaque plateforme il y a aussi un risque de fragmentation de vos messages

Des tactiques court-termiste pour satisfaire les plateformes

Le plus gros problème est que notre stratégie social media tendent à s'articuler petit à petit autour d'une série de tactiques à court terme. Des tactiques plus que de la stratégie.

« Les Reels sont là, il me faut des Reels. Je confie ça au stagiaire. »
« TikTok il faut y aller. Kevin tu sais faire ? et ben vas-y ! »
« Pinterest explose on va faire de la curation ! »

Il y a un vrai risque à multiplier les acteurs dans un organisation, à aborder chaque plateforme indepéndemment les unes des autres.

N’oublions pas que l’enjeu du social media pour la marque c’est la cohérence. Pour cela il vous faut une stratégie consolidée.

Rationalisation

Ok, alors on a qu’à tout rationaliser et publier la même chose partout !

Non plus !
Ce serait trop simple.

Déjà la fréquence de publication n’est pas la même entre Facebook et Instagram. Si je publie trop sur Facebook je vais me faire flinguer par l’algorithme.

Et puis les usages sont parfois radicalement opposés. Il y a la question des hashtags, des modes d’interactions d’une plateforme à l’autre…

Il nous faut chercher le juste milieu.

Un bon social media manager est avant tout pragmatique !

Choisir quelle partie du contenu je recycle d’une plateforme à l’autre

Se reposer sur ses piliers de contenu et n’en travailler que certains sur certaines plateformes.

Un très bel exemple avec les comptes de La Vie Claire.

Page LinkedIn de La Vie Claire
Page Facebook de La Vie Claire
Page Instagram de La Vie Claire

En passant sur leurs comptes trop rapidement vous pouvez avoir l’impression que chaque plateforme à un contenu différent. Pourtant l’ensemble reste cohérent.

Le fait est que La vie Claire à une très belle stratégie de recyclage de contenu organisée autour des piliers.

Les sujets RSE sont déclinés sur chaque plateforme.
Les sujets recettes sont adaptés d’un compte à l’autre : en post sur Facebook, en Stories sur Instagram mais ils ne sont pas sur Linkedin.
Les posts produits sont exclusivement sur Facebook et Linkedin mais pas sur Instagram. Idem pour les posts de la fondation.

On sent que le ou la social media manager à bien bossé son programme éditorial.

La bonne stratégie : Adapter avant de chercher à créer

Savoir adapter un contenu aux formats spécifiques à chaque plateforme est devenu un art martial !

J’ai tout ces jolis contenu issus de mon dernier shooting photo. Je peux les utiliser en galerie sur Facebook, en Caroussel sur Linkedin, en Story sur Instagram, en format 9/16ème sur Pinterest…

Le même contenu mais pas les mêmes wordings

La manière dont vous anglez un contenu est primordial. Quoi de mieux que de pouvoir ajuster ou même complètement changer le wording que vous utilisez avec un contenu pour l’adapter à la plate-forme et à l’audience qui va réceptionner ce message.

Et oui le wording fait autant partie du contenu que les visuels.

Vous n’aurez donc pas la même manière de vous adresser à votre audience LinkedIn qu’à celle Facebook.

Je pense qu’un des secrets de ses adaptations passe donc par cette capacité d’écriture.

Le même contenu mais pas au même moment

C’est la stratégie développée par Brewdog.
On retrouve un certain nombre de posts communs entre Instagram et Facebook mais le jour de publication est très étudié. Il ya bien souvent un décalage d’une dizaine de jours entre les 2 plateformes.

Ce qui permet d’éviter que le même message ne parvienne à la même personne le même jour et cela permet aussi de multiplier la portée de celui-ci.

La page Instagram de Brewdog
La page Facebook de Brewdog

Brewdog s’est aussi fait une spécialité de recycler leurs nombreux contenus Youtube en IGTV ou en posts Facebook.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

607 episodes