FoodTech : comment la crise du coronavirus a aiguisé l’appétit des «dark kitchen»

33:31
 
Partager
 

Manage episode 280200538 series 2728372
Par Decode Media, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Retrouvez le GOOD MORNING FrenchWeb tous les matins dès 06h45 avec Joseph Postec et la rédaction de FrenchWeb.fr pour découvrir les meilleures pratiques et innovation en matière de transformation numérique.
Grandes gagnantes de la crise du coronavirus en raison des confinements et autres restrictions imposées à travers le monde, les plateformes de livraison de repas à domicile n’en finissent plus de voir leurs compteurs s’affoler. Mais derrière Uber, Deliveroo ou encore DoorDash, qui a fait une entrée fracassante à Wall Street, d’autres acteurs se frottent les mains, et notamment les «dark-kitchen». Ces «cuisines-fantômes» sont apparues ces dernières années pour répondre à la demande croissante des plateformes sur un marché qui devrait peser plus de 350 milliards de dollars dans moins de dix ans.
Parmi ces restaurants «virtuels», on retrouve Taster, start-up lancée par Anton Soulier, ancien cadre de Deliveroo. Aujourd’hui opérationnelle à Paris, Londres et Madrid, la société développe des marques de restauration uniquement destinées à la livraison à domicile via des plateformes comme Deliveroo et Uber Eats. Après avoir levé 8 millions de dollars l’an passé, l’entreprise a vu son approche validée par la crise du coronavirus. Cette dernière va-t-elle pour autant faire entrer les plateformes de livraison de repas et les «dark kitchen» dans une nouvelle dimension ? Éléments de réponse avec Anton Soulier, fondateur et CEO de Taster.
Richard Menneveux avait échangé fin mars avec Fabrice Grinda investisseur à NY dans Alibaba Group, Airbnb ou encore Palantir. Un moyen pour décoder la situation et les gestes que doivent mettre en oeuvre les entrepreneurs en phase de crise. Son message était clair : « Les entreprises les plus intéressantes ont été créées en période de crise ». Uber, Slack, Whatsapp ont notamment été fondés en période de crise. Il y a en effet certains avantages à se lancer en période de crise. Nous souhaitions vous permettre de réécouter cet échange fort en instructions et plutôt optimiste sur la situation que nous vivons.

228 episodes